L'AMANTE

(Paroles Juliette Andréa Thierrée / Musique Raphael Bancou)
(retour)

Je voudrais être ton chat
Pour onduler dessous tes doigts
Je voudrais être ton calçon à fleur
Ta veste Armani, ta moumoute
Le poème que tu récitais par cœur
Ta respiration et ton doute

Je voudrais être ton désespoir
Je voudrais être ton oxigéne
J’voudrais m’ coucher dans ton mouchoir
Comme une micro particule naine

Je voudrais être ta couverture
Pour que tu me remontes
Ton trousseau de clef, ta serrure
Le petit tic tac de ta montre

Je voudrais être ton ordinateur
Ta souris ton verre d’eau, ton clavier
Le poème que tu récitais par cœur
Ta respiration et ton doute

Je voudrais être ton piano
Je voudrais être ta guitare
Tu me ferais mi mi sur le dos
Tu m’accorderais tous tes soirs

Je voudrais être ton escalier
Que tu me montes même fatigué
J’voudrais être ta brosse a dent
Finir dans ta bouche entièrement

Je voudrais être ta porte
Que tu m’entr’ouvre en quelque sorte

Mais aussi ta poignée
Etre saisie et retournée

Ta télévision
Pour que tu m’allumes
Tes doubles rideaux
Pour que tu me tires
Ton saint Emillion
Pour que tu me savoures
Ta Céline Dion pour que tu me vénères
Et ta queue
Afin qu’enfin tu me remarques !

Je voudrais m’ coucher sur ton papier
Etre ta faute, pour que tu me corriges
Devenir l’encre que tu tamponnes
Aimer tes erreurs être ta gomme
Je voudrais te servir de lampe
Et dans tes insomnies t’étreindre