PRESSE (Extraits)



-« On dit qu'elle a une sacrée présence, la scène dans le sang, dans les tripes ou dans les reins. Depuis peu lassée d'écrire pour deux sous des chansons pour d'autres (Enzo Enzo, D. Hallyday) Juliette Andrea a repris sa plume, histoire de voler de ses propres ailes. A l'âge ou l'on peu compter sur soi, pas seulement sur son minois, son écriture devient plus personnelle, plus profonde, plus violente aussi. En attendant son premier album (bientôt) on découvrira sur scène au Sentier des Halles une femme attachante qui marche et fredonne à l'écart des microsillons- trop de tête pour le show bis, trop blonde pour les réseaux de la chanson à texte. On découvrira surtout des chansons ou elle s'inquiète de ce que sont devenues 20 ans après la petite Lily de Pierre Perret, ou Amélie qui a tué son père… »
POLITIS- jeudi 26 octobre 2006- David Langlois.

Juliette c'est Juliette et personne d'autre. Unique de chez unique. Parolière, musicienne, interprète. Tout lui semble facile, inné, immédiat. Les heures de créations et de doutes sont cachées dans l'ombre des joyaux qu'elle propose. Précieuse comme son filet de voix lorsqu'elle se fait filet. Riches de perles profondes pour dévoiler les cris du cœur et les passions du corps. Tout ce mélange sur scène comme dans la vie. Double jeu de mélancolie, de nostalgie d'humour et de fantaisie. De l'émotion soudain. L'art d'épouser l'espace, l'air, le décor. La grâce poétique et le talent aussi. Pour le poète Pollet, « L'amour c'est gai, l'amour c'est triste »Pour la Juliette que voilà, de Roméo, de Romanoff et des esprits, c'est à peu près pareil. Cette Juliette là a bien trouvé la clef des songes.
Isabelle Champion 21 mars 2007


« Le public a enfin retenu Juliette Andrea, encore elle, auteur et interprète sensible de l'inspiration, un titre pas encore totalement arrêté pour une très belle chanson hommage à sa mère. »
SUD OUEST J-L Daubasse. 21 eme rencontres D'astaffort.
Première partie de Vincent Delherm.


« Bouleversé par  une«  L'inspiration » signé de l'élégante Juliette Andrea, le public est aux anges.
Le Petit Bleu (de lot et Garonne)

« Avec jubilation Juliette Andrea mêle poésie et humour, élégance et insolence, sensibilité et aplomb. Formée à l'école de La rue blanche, son expérience d'actrice sera à l'origine de son style. Ses chansons sont comme des scénarios de court métrage : elles racontent des histoires »
Accordéons et accordéonistes Juin 2007 Frédéric Deschamps